Home » Psycho » Le mariage me fait peur

Le mariage me fait peur

Copyright : Central Park Photography

Le mariage continue de véhiculer bien des rêves et des peurs. Il arrive parfois qu’une demande en mariage ne suscite pas autant d’enthousiasme qu’on l’aurait souhaité. Une réponse mitigée, hésitante voire négative peut cacher une peur de s’engager ou bien d’être enfermée. À l’heure du concubinage et du Pacs, alors qu’aujourd’hui la moitié des enfants naissent hors mariage, on peut être surpris que s’unir officiellement demeure un enjeu d’importance.

Envisager de se marier est toujours un bouleversement. On se pose des questions, on doute, c’est normal, on ne peut pas y échapper. Chaque demande est unique, il faut faire la différence entre celle motivée par une intention profonde de cheminer ensemble et celle davantage par la peur de perdre l’autre. Si cela suscite tant de questions, c’est aussi la preuve que cet engagement a un sens et qu’il est pris au sérieux. Après tout, n’est-ce pas logique d’avoir peur alors qu’on s’apprête à prendre une décision pour la vie ?  Certains vont rapidement surmonter cette appréhension. D’autres, en revanche, restent bloqués par la peur de s’engager, redoutent ses conséquences sur une relation jusqu’ici harmonieuse, craignent le divorce et ses complications. Car selon certains, les délices de l’attente et la question sans cesse renouvelée de se savoir aimé ou pas peuvent être stimulants.

Refuser de se marier ne signifie pas qu’on n’aime pas l’autre, mais cette perspective peut effrayer parce qu’elle nous renvoie à de nombreux schémas inconscients. Quel que soit l’argument avancé, la peur d’établir un lien fort est là, dans l’obscurité. On reste dans l’idée que se marier, c’est s’engager à long terme, qu’en épousant l’autre on fait un choix quasi définitif d’engagement parental, on fera des enfants mais aussi sexuel, puisque l’on jure fidélité et donc exclusivité. Et si avoir peur au fond était on ne peut plus normal. Car après tout au-delà du choix de la robe et du traiteur, se marier équivaut sans conteste à dire ‘Oui’ à la grande aventure du couple, et au défi qu’il soulève.

Aimer dans la durée est sans doute la façon la plus immédiate de se confronter à ses limites. Un exercice auquel on n’est pas toujours prêt à se plier. Sauf si on le prend pour ce qu’il est réellement, à savoir une formidable opportunité d’évolution !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>